• "GABACHO" d'Aura Xilonen

        Parce qu'il a voulu s'offrir un avenir meilleur, fuir la misère qui lui semblait promise à vie, Liborio a fait comme tant d'autres avant lui. Il a laissé le petit village mexicain où il vivait derrière lui, passé le Rio Grande, ce fleuve qui marque la frontière, et pénétré illégalement sur le territoire américain. Devenant un migrant de plus. Sans papiers. Sans identité. 

       Mais du haut de ses dix-sept ans, il a quelque peu réussi à rebondir. Trouvant dans cette ville du sud des Etats-Unis un travail dans une librairie hispanique. Et même si ce petit boulot consiste essentiellement à faire les tâches les plus ingrates, il lui permet tant bien que mal de subsister. 

       Pour autant ses problèmes sont loin d'être résolus. Car il reste avant tout un clandestin. Traqué par la police, méprisé et rejeté par une grande partie des autochtones. C'est également la croix et la bannière pour se nourrir, se vêtir, et il doit loger dans la mezzanine exiguë, sombre, et délabrée de la librairie, que son patron lui a permis d'occuper. 

       Malgré tout des lueurs d'espoir existent. Il a accès à tous les ouvrages qui ornent les rayonnages de la librairie, et Aireen, la jolie voisine qu'il couve de son regard, commence à remarquer sa présence. 

       C'est d'ailleurs en la défendant un jour contre une bande qui l'importune que sa vie va radicalement changer. Mal en point après ce coup de poing forcé, il fait la connaissance de monsieur Abacuc qui lui propose de l'héberger dans son foyer pour enfants orphelins et défavorisés. 

       Là, il se lie d'amitié avec la petite Naomie. Devient un grand frère et un protecteur pour tous ces mômes en mal d'amour. Et découvre un domaine dans lequel il est doué, la boxe, qui va enfin lui ouvrir les portes du rêve américain. 

    (Livre disponible chez Liana Levi au prix de 22 euros)