• "HOTEL DU GRAND CERF" de Franz Bartelt

        Lorsque Nicolas Tèque débarque dans le petit village de Reugny, il est loin de se douter que des évènements d'une telle ampleur vont survenir pendant son séjour.

       Journaliste parisien, il est venu dans les Ardennes afin de faire des repérages pour un documentaire qu'un ami réalisateur veut tourner sur Rosa Gulingen. Une star mondiale du cinéma d'après-guerre qui séjourna sur place pour un film, mais y trouva tragiquement la mort. Noyée dans sa baignoire. Le passé hante d'ailleurs encore les lieux. Et Nicolas pose ses valises à l'hôtel du Grand Cerf ou résida l'actrice et dont on a conservé la chambre intacte. Ainsi qu'un petit musée érigé à sa gloire. 

       Mais à peine a-t-il eu le temps de défaire ses bagages qu'un meurtre est commis. Le douanier du coin, unanimement détesté, est retrouvé décapité en pleine forêt. Alors qu'au même moment on a mis le feu à sa maison qui est partie en fumée. 

       Tout juste remis de cette nouvelle, les villageois découvrent Brice Meyer, l'idiot du village, assassiné lui aussi. Tandis que la fille de l'hôtelière, Anne-Sophie Londroit, n'a plus donné signe de vie depuis plusieurs jours. 

       C'en est décidément trop pour un endroit d'ordinaire habitué à la tranquillité et au calme. C'est pourquoi l'inspecteur Vertigo Kulbertus est dépêché sur place. A son grand désarroi. Car il ne lui reste plus que deux semaines à tirer avant l'heure de la retraite. Et il pensait qu'on le laisserait peinard jusque-là. 

       Le voilà donc à Reugny pour tenter d'y voir plus clair. Avec des méthodes d'investigation bien à lui. Franc-parler, bonhomie et bonne chair. Il sympathise d'emblée avec Nicolas. Et ensemble, ils se rendent compte très vite que Reugny renferme de vieilles histoires, qu'il est peut-être temps de mettre enfin en pleine lumière. 

    (Livre disponible chez Seuil au prix de 20 euros)