• "JE M'APPELLE NATHAN LUCIUS" de Mark Winkler

        Il s'appelle Nathan Lucius. Habite Le Cap en Afrique du Sud. Célibataire, il a le profil d'un citoyen urbain moyen. Qui vit de son travail comme vendeur d'encarts publicitaires dans un journal. Qui va boire une bière avec ses collègues après ses heures de bureau. Qui fait son quota de sport en courant plusieurs fois par semaine. De temps en temps, une femme passe dans sa vie. Mais il tient trop à sa liberté pour la laisser s'installer. Bref, Nathan est un type banal qui ne demande rien de plus à l'existence que ce qu'il a déjà. 

       Alors quand Madge une amie antiquaire qui souffre d'un cancer le supplie de l'aider à mettre fin à ses jours, Nathan ne sait que faire. Et se retrouve complètement déboussolé. Lui qui n'aspire à aucuns changements. A qui la prise de décisions a toujours fait peur. Et qui a fait de la fuite face aux responsabilités son credo. 

       Mais Madge souffre trop. Et elle l'implore jour après jour d'accepter sa demande. Car elle n'a personne d'autre que lui vers qui se tourner. Le problème c'est que le suicide ne peut pas être une solution. L'église refuserait de l'enterrer selon les principes de sa foi catholique, et il empêcherait à un neveu éloigné de toucher l'assurance-vie qu'elle a contractée pour lui. 

       Alors par amitié pour Madge, il accède à son souhait. Et l'étrangle avec un foulard en faisant passer cet acte pour un cambriolage qui a mal tourné. Juste au moment où tout allait pour le mieux dans son travail et dans sa vie. Où il avait décroché un gros budget pub pour son journal et où sa nouvelle voisine l'avait convié dans son lit. 

       Sauf que Nathan happé par une folie meurtrière inattendue ne va pas s'arrêter là...

    (Livre disponible chez Métailié au prix de 20 euros)