• "LA PETITE FILLE QUI AVAIT AVALE UN NUAGE GRAND COMME LA TOUR EIFFEL" de Romain Puértolas

       Le jour tant attendu par Providence Dupois est enfin arrivé. C'est aujourd'hui qu'elle doit s'envoler pour le Maroc afin d'aller chercher Zahera, la petite orpheline dont les papiers d'adoption ont fait d'elle sa maman.

       C'est la promesse qu'elle lui avait faite lors de leur première rencontre, deux ans auparavant, dans un hôpital de Marrakech. Providence, alors en vacances, y avait été emmenée en urgence pour une crise d'appendicite. Là, elle y avait rencontré cette petite fille alitée, atteinte depuis sa naissance de mucoviscidose. L'amour de Providence pour la jeune malade avait été immédiat et réciproque. Au point de multiplier les allers et retours entre les deux pays. Et d'entreprendre les démarches officielles pour l'adopter et la ramener en France. Afin qu'elle y soit plus efficacement soignée. Et tente d'y poursuivre une existence rendue moins fragile grâce à un meilleur espoir de guérison.

       Mais alors qu'elle patiente à l'aéroport d'Orly dans l'attente de son vol, elle apprend que le trafic aérien est suspendu jusqu'à nouvel ordre. C'est qu'un volcan islandais, en sommeil depuis douze mille ans, décide de faire des siennes et crache des nappes de cendres dans le ciel européen. Bloquant tous les avions au sol.

       C'est une catastrophe pour Providence qui avait promis à Zahera de venir la chercher aujourd'hui sans faute. Elle sait que son enfant l'attend avec impatience et il est hors de question qu'elle la déçoive ou reporte son voyage.

       n'écoutant que son coeur, elle va trouver un moyen original et inattendu pour se rendre coûte que coûte au chevet de sa petite princesse.

    (Livre disponible chez Le dilettante au prix de 19 euros)