• "LA VIE SAUVAGE" de Thomas Gunzig

       Charles est un miraculé. Il y a quinze ans, il a été le seul rescapé d'un accident d'avion. Qui a vu la mort de ses parents et des trois cent vingt passagers du vol Paris-Le Cap. Alors bébé, âgé seulement de quelques mois, il a été recueilli par une tribu nomade naviguant entre le Congo et la République Centrafricaine. Et le chef Cul-nu l'a pris sous son aile et l'a dès lors considéré comme son propre fils. 

       Bien que la vie en pleine jungle marquée par les guerres locales perpétuelles soit difficile, il s'est très bien adapté n'ayant presque rien connu d'autre. Il s'est même entiché d'une superbe jeune femme, Septembre, et a développé une culture hors normes pour l'endroit et les conditions de vie. Car Cul-nu lui a mis entre les mains tous les livres qu'ils ont pu récupérer au gré de leurs pérégrinations. Voulant autant que possible lui donner une éducation d'homme blanc au sein de sa tribu d'hommes noirs.

       Mais un jour, un photographe européen en reportage dans la région tombe sur Charles et ses acolytes. Et sa photo insolite d'un jeune homme à la peau blanche parmi une population d'hommes exclusivement noirs va faire le tour du web. Et tomber sous les yeux d'un journaliste qui, à l'époque du crash aérien, avait couvert les évènements pour son journal. 

       Il est convaincu que Charles est le neveu disparu d'Alain VanHout, maire d'une ville belge de moyenne importance et responsable politique influent. Tout est alors mis en oeuvre pour localiser Charles et le ramener à la civilisation. 

       Et le voilà qui se retrouve dans sa vraie famille après toutes ces années d'absence. Aux prises avec une société matérialiste qui le dépasse et qu'il rejette. Entouré de gens qu'il trouve tristes et cyniques. Dès lors il n'a plus qu'un objectif : trouver le moyen de retourner au plus vite d'où il vient. 

    (Livre disponible chez Au diable vauvert au prix de 18 euros)