• "LE MYSTERE HENRI PICK" de David Foenkinos

      Tous les jours c'est le même rituel pour les maisons d'édition. Elles reçoivent par dizaines les manuscrits d'écrivains débutants qui comptent sur elles pour publier leurs précieux sésames. Mais peu deviennent de réels ouvrages aux devantures des librairies. Et la plupart finissent au fond d'un tiroir ou d'une poubelle, enterrant par là même les espoirs de leurs auteurs. 

       Pourtant, il existe en Bretagne dans la petite ville de Crozon, un endroit d'un genre particulier qui leur fait une place au chaud. Au sein de la bibliothèque municipale, l'ancien directeur, Jean-Pierre Gourvec, a créé un espace où sont recueillis les manuscrits rejetés. Qu'il a appelé la bibliothèque des livres refusés. Et qu'il a animé avec ferveur jusqu'à son décès. Aujourd'hui, c'est Magali son assistante qui s'en occupe. La seule obligation : que l'auteur vienne déposer lui-même son livre au milieu des autres. 

       Aussi, quelle n'est pas la surprise de Delphine Despero, une enfant du pays, jeune éditrice dans une grande maison d'édition à Paris, d'y découvrir par hasard un livre qu'elle considère comme un chef-d'oeuvre. Et qu'elle souhaite publier à tout prix. 

       Le problème c'est que l'auteur est mort depuis deux ans et qu'il ne correspond pas à l'image que l'on se fait d'un écrivain. Henri Pick tenait jusqu'à sa retraite une pizzeria avec son épouse et on ne lui connaissait pas de passion pour les livres, ou l'écriture. Aurait-il pu écrire en secret ? Même ses proches sont dubitatifs. Pourtant, une fois le livre sur les tables des librairies, les chiffres de vente s'envolent. 100 000, puis 300 000 exemplaires en quelques semaines. Et l'histoire du pizzaiolo écrivain de Crozon passionne la France entière. 

       Mais Jean-Michel Rouche, critique littéraire, ne croit pas à cette version. Et penche plutôt pour la supercherie. Ou le coup marketing bien orchestré. En quête de vérité, il décide alors d'enquêter. Et part pour Crozon sur les traces de l'écrivain mystère.

    (Livre disponible chez Gallimard au prix de 19,50 euros)