• "MALA VIDA" de Marc Fernandez

       Après quelques décennies d'une fragile démocratie, revoilà l'Espagne confrontée à son sombre passé. L'AMP, parti politique proche du franquisme, a gagné les élections et impose une purge sévère dans tous les domaines de la vie publique. Les médias et la justice sont aux ordres du pouvoir et quiconque s'y oppose risque son poste, voire plus.

       Diego Martin est une des rares voix qui continuent à s'élever dans ce silence imposé. Chaque week-end, dans son émission de radio, "ondes confidentielles", il dénonce les dérives du pouvoir judiciaire, parle des enquêtes en cours, et n'hésite pas à égratigner au passage certains membres influents du pays. Jusqu'à quand ? Nul ne le sait, pas même lui. Surtout quand une affaire explosive lui tombe entre les mains.  

       Isabel Ferrer, avocate française d'origine espagnole, tient une conférence de presse à Madrid au nom de l'ANEV, une association de femmes qui accusent les autorités de vol de bébés. En effet, il semble que sous la dictature de Franco, un important trafic visant à confisquer les nouveau-nés d'opposants politiques a été mis sur pied. On disait aux femmes qui venaient d'accoucher que leur bébé était mort à la naissance. Or, ils étaient revendus à des notables. Le pire c'est que le système a perduré bien après la chute de Franco et que certains responsables de l'époque sont encore aujourd'hui proches du pouvoir en place.

       C'est un cataclysme. Un scandale innommable. Et Diego est bien entendu en première ligne. Devenant même le journaliste le mieux informé et le premier au courant.

       Avec Isabel et quelques amis, ils sont prêts à prendre tous les risques pour lever le voile sur cette sinistre histoire.

    (Livre disponible chez Préludes au prix de 13,60 euros)