• "MAX ET LA GRANDE ILLUSION" d'Emanuel Bergmann

       L'univers du petit Max a volé en éclats. Depuis que ses parents lui ont fait part de leur intention de divorcer. Lui qui les aime autant l'un que l'autre. Et qui, du haut de ses dix ans, ne comprend pas leur décision de vouloir briser leur famille. Trop heureux qu'il est au sein de ce ménage à trois. Inconsolable, il essaie tant bien que mal d'infléchir la position de son père, la volonté de sa mère. Rien n'y fait. Le processus de séparation semble inéluctable. 

       Mais alors qu'il aide son père à préparer les cartons de son  déménagement, il tombe sur un vieux vinyle qui lui redonne le sourire. C'est le disque d'un magicien qui se fait appeler le Grand Zabbatini, et qui propose, à son écoute, la formule magique de l'amour éternel. Sauf que les microsillons sont en très mauvais état et qu'on n'y comprend pas grand chose. 

       Qu'importe ! Max sait désormais ce qu'il lui reste à faire. Partir à la recherche du Grand Zabbatini, le ramener à la maison, et lui faire prononcer les mots magiques. Ceux qui feront retomber ses parents amoureux. Tout rentrera ainsi dans l'ordre pour toujours. 

       Le voilà donc dans les rues de Los Angeles sur les traces de l'artiste. Et après bien des péripéties, il localise enfin la maison de retraite où a élu domicile le Grand Zabbatini. Sauf que le brillant magicien est désormais un octogénaire fatigué, désireux d'en finir avec la vie. Car de Prague à Berlin, d'Auschwitz à New York, Mosche Goldenhirch, alias le Grand Zabbatini, a eu plus que son lot d'épreuves dans sa longue existence.   

       Mais c'est sans compter sur la force de persuasion du petit bonhomme. Car Max est bien déterminé à ne laisser rien ni personne entraver sa mission. 

    (Livre disponible chez Belfond au prix de 22,50 euros)