• "OR" d'Audur Ava Olafsdottir

       Cela fait six mois que la vie de Jonas est un véritable champ de ruines. Qu'il traîne sa mélancolie comme un fardeau insurmontable. Au point d'avoir envie d'en finir avec l'existence. Sa femme et lui ont divorcé, mais surtout, elle lui a révélé que Nymphéa, leur fille de vingt-six ans, n'était en fait pas la sienne. Insupportable pour Jonas. Le coup de trop. 

       Alors il décide de partir. De quitter l'Islande pour un pays de l'est de l'Europe qui était encore il y a peu en guerre. Un aller simple sans retour. Pour ne pas imposer à sa fille l'image de son corps pendu au bout d'une corde. Et quoi de mieux que de choisir pour disparaître, une terre ravagée comme lui, et un établissement au nom prédestiné, hôtel silence. 

       Le voilà donc au milieu de nulle part, avec pour tout bagage une chemise de rechange et sa caisse à outils. Qu'il a tenu à emporter. Comme un témoignage de sa vie d'avant. Sans s'en douter un instant, c'est pourtant elle qui va l'aider à chasser ses idées noires. Car l'hôtel où il réside a subi les affres de la guerre. Et comme le reste du pays, est en bien mauvais état. Habile de ses mains, il aide à quelques petites réparations. Et plus il en fait, plus on le sollicite. 

       Au contact de Fifi et de May, frère et soeur, jeunes propriétaires des lieux, il vit une véritable résurrection. Comme le petit Adam, traumatisé par le conflit, qui retrouve petit à petit à son contact la parole. Finalement, après les sombres nuages de la dépression, il se dit qu'il y a peut-être quelque part pour lui, un soleil qui brille. 

    (Livre disponible chez Zulma au prix de 19 euros)