• "PLEASANTVILLE" d'Attica Locke

       La bataille bat son plein pour les élections municipales de la ville de Houston, au Texas. Et pour la première fois dans l'histoire, en cette année 1996, un membre de la communauté noire est en passe de l'emporter. Axel Hathorne, ancien chef de la police, est en tête dans les intentions de vote et son adversaire, Sandy Wolcott, ne sait que faire pour combler son retard. 

       Mais au plus fort de la campagne, à quatre semaines du scrutin, un drame se produit. La jeune Alicia Nowell partie seule distribuer des tracts dans le quartier de Pleasantville disparaît. Puis son corps est retrouvé quelques jours plus tard près d'une voie ferrée. 

       C'est la consternation. D'autant que Pleasantville est le bastion de la famille Hathorne. Là où Axel compte ses plus fidèles soutiens. Où une grande fierté émane de ses habitants devant la possibilité grandissante qu'un des leurs s'installe bientôt dans le fauteuil de premier magistrat. 

       C'est encore plus la stupeur lorsque la police interpelle Neal, le neveu d'Axel, qui est aussi son directeur de campagne. Elle estime avoir assez d'éléments à charge pour en faire son principal suspect. Notamment la déposition d'un témoin qui affirme l'avoir vu se disputer avec la victime quelques instants avant sa disparition. 

       Jay Porter, avocat qui défend déjà certains résidents de Pleasantville dans d'autres affaires, est appelé à la rescousse. C'est du pain béni pour les adversaires d'Axel qui réclament au plus vite la tenue d'un procès. Voyant le bénéfice politique qu'ils pourront en tirer. 

       Dans chaque camp, on fourbit ses armes. Les uns estiment que Neal est coupable des faits qui lui sont reprochés. Les autres qu'il est victime d'un complot visant à affaiblir la candidature d'Axel. Quelques voix s'élèvent enfin pour dire qu'on fait fausse route.  Et qu'un assassin court toujours dans la nature. 

    (Livre disponible chez Gallimard/Série Noire au prix de 22 euros)