• "TENEBRES, TENEBRES" de John Harvey

       Cela devrait être le temps de la retraite pour Charlie Resnick après une brillante carrière au sein de la police britannique. Mais il ne s'y résout pas. Surtout depuis la mort brutale de sa dernière compagne, Lynn, assassinée par un jeune paumé. Alors il a demandé à travailler à mi-temps au commissariat de Nottingham. Pour aider, s'occuper, évacuer les souvenirs douloureux. Il interroge les témoins, prend les dépositions, décharge l'équipe des tracasseries administratives. Sauf que le temps partiel s'est progressivement transformé en temps plein. Et même si Charlie n'est plus sur le terrain, il continue de passer ses journées dans la peau d'un flic. D'ailleurs, on vient régulièrement le consulter pour connaître son avis sur certaines affaires en cours.  

       Ce qui est le cas pour la découverte du cadavre d'une femme, Jenny Hardwick, disparue trente ans plus tôt sans laisser de traces. Et Catherine Njoroge, chargée de l'enquête, demande à Charlie de l'épauler pour tenter d'élucider les faits.

       C'est que Charlie connaît la victime. Qu'il a rencontrée à quelques reprises lors de l'année 1984. A Bledwell Vale, au plus fort de la grève des mineurs. Lorsque les gueules noires s'opposaient à l'intransigeance du gouvernement de Margaret Thatcher et à la fermeture programmée des puits. Jeune inspecteur à l'époque, il était chargé de surveiller les grévistes et de prévenir les éventuels débordements. Jenny, elle, était très engagée dans la lutte. Et disparut du jour au lendemain. Malgré sa vie de famille, son mari et ses trois enfants. Partie refaire sa vie ailleurs avec un soupirant, pensa-t-on alors. 

       Le problème c'est qu'il reste peu de témoins de ces évènements. Certains ne sont plus de ce monde. D'autres ont déménagé et demeurent introuvables...

    (Livre disponible chez Rivages au prix de 22 euros)